• Hellow, petits lutins barbus !

    Je sais pas si des adultes vous en ont déjà parlé, mais apparemment, dans la vie d'un être humain, il y aurait plusieurs phases. Un truc du genre "toujours collé à sa mère quand on est enfant", puis "gros rebelles quand on est ados", et enfin, "gentils moutons quand on est adultes"... Euh... Je veux dire : "personne responsable, indépendante et libre quand on est adulte". Voilà, grosso modo. (ne vous fiez pas trop à ce truc, c'est fait de mémoire)

    Bref. Vous, vous en pensez quoi ?

    Parce que dans l'idée, ces phases ont été faites à partir de sondages. Avec des majorités, et des minorités. Normalement. Mais si il y a majorité et minorité, alors c'est qu'il y a des personnes différentes. Combien de pour-cents de personnes différentes ? Aucune idée.

    Et si la majorité, c'est des blondes aux lèvres rouges, avec des cils de trois kilomètres et une paire de nénés aussi gros que des pastèques (désolé pour le stéréotype, me fallait un exemple), alors laissez moi vous dire que toutes les personnes normalement constituées étaient toutes clouées au lit, incapables de répondre au téléphone ou de toucher un ordinateur au moment où ils ont fait ce sondage !

    Tout ça pour vous faire comprendre que non, si vous sortez un peu des critères de "normalité", ce n'est pas pour autant que vous devez vous sentir mal dans vôtre peau, ou je sais-pas-quelle-c******* qu'on vous a dit. À la limite, ça vous rendra un peu plus vivants et humains que ces vulgaires pantins à la solde de la mode ou autre absurdité que vous voyez autour de vous.

    Donc, même si on vous l'a souvent répété, enseigné, ou je-ne-sais-pas-trop-quoi-encore, laissez moi vous le redire :

    Nous sommes tous différents, et c'est pour ça que nous sommes humains ! Promenez-vous avec une salade de fruits sur la tête, qu'est-ce que la loi peut bien y faire ? On ne peut pas arrêter la créativité, mes chers lutins. C'est d'ailleurs pour ça que vos mangas, livres, films, BD, séries préférées et bien d'autres encore existent !

    Si quelqu'un essayait de vous faire du mal parce que vous êtes différent, alors sachez que vous n'êtes seul nulle part. Nous sommes plus de sept milliards d'êtres humains. Quelqu'un doit bien penser comme vous, quelque part sur cette planète.


    42 commentaires
  • Yo !

    Je sais, j'ai rien posté d'intéressant depuis longtemps. Trèèèèèèèèès longtemps.

    Mais comme on est pas sur un article de lamentation de-la-mort-qui-tue-et-pour-de-vrai, je vais tout de suite vous dire de quoi je vais parler.

    Et le sujet est...

    *roulement de tambours*

    Une petite liste de trucs qui énervent quand on est sur internet.

    1. Les gens qui vouvoient. Je sais pas vous, mais moi, quand je vois un message "Bonjour, pourriez-vous m'aider à...", déjà, ça file les chocottes pendant deux minutes, ensuite, je sais pertinemment que la personne qui parle est plus vieille que moi, et enfin... Pour moi, même si c'est pas très poli, y'a que les "vieux", les "adultes" qu'on vouvoie... J'ai l'impression de prendre 15 ans en dix secondes.

    2. Les gens qui ne comprennent pas le second degré.

    OK, je comprend, on se voit pas en vrai, c'est difficile de voir l'expression du visage de celui qui est derrière l'écran... Mais quand même ! Y'a certains sujets, c'est beaucoup trop absurde pour pouvoir penser une seule seconde que c'est vrai...

    3. Les smileys tout faits. OK, c'est plus compréhensible que " °w° ", mais bon. Ça fait un peu tache, je trouve, dans un texte... Pas beaucoup d'arguments supplémentaires, sinon que ça fait très "j-ai-la-flemme-d-appuyer-sur-trois-touches-du-clavieeeeeer".

    4. Les textes écrit couleur "arc-en-ciel", avec un fond flashy et des paillettes partout. Franchement, j'ai l'impression d'avoir couru un marathon sur les yeux après avoir lu le tout. Et le dieu des Lutins seul sait à quel point je déteste les marathons...

    5. Le langage sms dans un article. Je veux bien que dans les commentaires, on ait la flemme d'écrire correctement, mais dans un article... Désolé pour la comparaison, mais pour moi, c'est comme jouer aux fléchettes avec une pomme de pin. Un jour, tu finiras bien à réussir à la planter, mais ça te prendra pas mal de temps de plus qu'avec les bons outils.

    Je tiens à préciser que je ne vise personne en particulier, et que ce n'est que mon avis. Libre à vous de voir les choses différemment.


    32 commentaires
  • Bonjour, chers lutins mauves à dents cariées !

    Aujourd'hui, je vais aborder un point particulièrement vaste, donc ne m'en voulez pas si certaines choses manquent. Je vais parler d'à peu près ce que je sais et ce que j'ai envie de dire, je vais nommer des sites et surement vous conseiller un peu.

    Et qui sait, je vais peut-être vous donner envie de lire ?

    1. Ce qui est facile/difficile de trouver dans la fanfiction

     Car on est d'accord, la fanfiction, c'est une histoire écrite par un fan pour des fans. Autrement dit, tout le monde peut en faire une.

    Donc quand on est à la recherche d'une bonne fanfiction, il ne faut pas s'attendre à en trouver tout de suite ! Les fautes, les répétitions, les phrases qui n'ont pas de sens... Il n'y a personne pour les corriger (d'où les bêtas-lecteurs) !

    Bon. Maintenant que vous avez trouvé des histoires plutôt bien écrite (en sachant que la plupart des auteurs de fanfic sont souvent entre 13  et 20 ans), il faut trouver le genre que vous voulez.

    Là, c'est assez simple. Une majeure partie des auteurs sont de sexe féminin et la gente féminine, mes chers, quand ça a cet âge-là, ça ne rêve que d'histoire à l'eau de rose et de prince charmant blond aux yeux bleus (d'où croyez-vous que Sting ait autant de fanfiction le mettant en scène en train de draguer tout ce qui bouge ?). Leurs histoires en sont donc largement influencées.

    Donc si vous voulez juste une aventure fabuleuse avec vos héros préférés, c'est mort. Y'aura toujours au moins une histoire d'amour bien baveuse.

    Et pis y'a l'autre partie, celle qui pense que lire un drama, on a tous que ça à faire. D'ailleurs, c'est souvent plus une espèce de torture physique et psychique dont les héros se souviennent pendant longtemps qu'autre chose.

    Personnellement, je n'ai aucun mal avec ça, si c'est bien fait. Mais l'auteur fait tellement souffrir son personnage que ça passe avant son histoire en elle-même et l'on ne s'y retrouve plus, ni nous, ni lui. Donc... Non.

    2. Tes bonnes fanfics, comme tu dis, tu les trouves où ?

     Parce que sachez que des fois, les sites font toute la différence !

    La plupart des fanfictions que vous trouverez, au début, seront sur Skyrock. Ce n'est qu'une généralité, mais la plupart des textes que vous trouverez là-bas seront soit bons, soit mauvais. Avec un bon 70% de mauvais.

    Après, il y a d'autres sites, comme eklablog, canalblog et autres, mais c'est aussi à éviter, même si certaines fanfics sont réussies.

    Et après, nous avons fanfiction.net, fanfic-fr... Ceux-là sont plutôt bien, à mon humble avis (d'ailleurs, si tu veux lire les textes que j'ai sur fanfic-fr, c'est ici). Pourquoi ? Parce que grâce à je-ne-sais-pas-quel-code du système, ils enlèvent les smileys et autres parasites dans ce genre-là, et qu'il faut envoyer des fichiers de l'ordinateur sur le site pour pouvoir envoyer les chapitres, en sachant que la plupart des programmes de traitement de textes ont une correction automatique ou des trucs dans le genre.

    3. 5 règles pour reconnaître tout de suite de bonnes fanfictions

     1. Vérifier si l'histoire n'est pas écrite en pièce de théâtre ! (ex : Luffy *chuchote* : Je t'aime ! Nami *rougit* : Moi aussi ! Marions-nous !)

    2. Si dans le résumé vous voyez des fautes qui sautent aux yeux, c'est que le reste de l'histoire en sera pleine elle aussi !

    3. Les abréviations gâchent un texte !

    4. Si l'histoire ne fait pas plus de deux chapitres depuis plus de cinq mois, laissez tomber, vous ne verrez pas la suite.

    5. Si les couples sont trop évidents (ex : Luffy et Nami, Natsu et Lucy,...), alors l'histoire risque d'être ennuyeuse. beurk !

    Et voilà mon humble avis sur les fanfictions. Des commentaires, des critiques, des remarques ?


    59 commentaires
  • Hello, mes petits lutins verts à pieds poilus !

    Comme vous l'avez surement lu plus haut, je vais vous montrer ce qui peut passer de temps en temps dans ma petite tête de piaf nocturne.

    Déjà, il y a la question de l'existence en elle-même. Qu'est-ce que je fiche dans ce corps, mes actions sont-elles guidées par moi ?

    Parce que bah... Si j'avais été dans un autre corps, mes actions auraient surement été différentes, non ? /et z'imaginez, quand même, un monde sans moi ? Ce serait le début de la fin !/

    Bwef. Par rapport aux actions. Moi, pas moi ?

    Parce que notre monde... Rien ne nous dit que ce n'est pas une réalité virtuelle, où des créatures guideraient chacune un de ses personnages, sans que ceux-ci ne s'en rendent compte ? Comme si nôtre univers était une sorte de rpg géant ?

    Maintenant, imaginons encore un autre cas de figure. Vous savez, il est parfaitement impossible de lire, comme ça, les pensées des autres. Donc impossible de les distinguer de créatures non-humaines.

    En partant de ce principe, j'ai longtemps pensé que j'étais une personne lambda et que les gens autour de moi étaient faits pour me guider et me préparer pour autre chose. Quoi ? Aucune idée.

     

    Bwef. Y'a des jours où mon cerveau se décide à fonctionner, et ça donne ça. Des commentaires, des avis ?


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique