• La danseuse

    Hey, lutins rouges !

    Je participe à un concours de Miss Koota, un concours de... Eh bah d'écriture, mes chers ! Le principe est simple : j'ai trois mots, pour un personnage, un objet et un lieu. Il faut que dans mon texte, il y ait chacun de ces mots. Je les ai mis en gras pour qu'ils soient plus visibles. :3

    oO0Oo

    Enfermée dans cette tour de pierres noires perdue au fond du Grand Marais, plongée dans une solitude sans fin, enchaînée à son destin, elle attendait.

    Elle attendait un sauveur, un revers de fortune. Une roue rouillée, mal huilée, dans l’engrenage de la vie. Une faille dans l’univers qu’on lui avait créé, dans lequel on l’avait bercée et dont elle savait être le centre.

    Elle avait planifié de quoi lui faire une ouverture, son idée était imparable, parfaite. Pour l’accomplir, elle attendait la nuit. Des majestueux repas qu’on lui donnait le soir, elle avait stocké le plus d’alcool possible, qu’elle avait alors partagé avec la servante sensée la surveiller. Elle lui avait ensuite subtilisé la clé, une fois la pauvre dame ivre.

    Descendant à vive allure les dalles noires de l’interminable escalier en colimaçon de la tour, le souffle court, elle avait débouché sur une immense salle à l’allure austère, seulement éclairée par les flammes de torches posées au mur. Un immense tapis rouge déchiré par endroit recouvrait une partie du sol de pierre froide. Adossées à chaque mur de la pièce, une centaine d’armures métalliques recouvertes de toiles d’arachnides et d’une fine couche de poussière semblait la fixer de leurs casques vides.

    Frissonnant, elle posa un pied sur le sol, le bruit de son talon sur les dalles se répercutant dans l’immense pièce, semblant vouloir réveiller l’endroit, qu'elle savait maudit. Elle avança alors, passant sur le tapis, qui atténua le son de sa marche hésitante. Au moment où elle voulut passer la porte ouverte, les battants se refermèrent d’eux-mêmes dans un claquement sourd. La salle se mit alors à trembler, comme si une quelconque divinité voulait la prévenir d’un danger imminent. Alors, le miracle se produisit.

    Les armures se mirent à bouger d’un même ensemble dans un long grincement, certaines tombèrent à genou, semblant ne pas comprendre ce qui leur arrivait, se relevant avec effort.

    Horrifiée, elle laissa tomber la clé, qu’elle tenait encore dans sa main. Le son clair résonna, tandis que le temps semblait s’arrêter. Elle vit les armures tourner d’un même ensemble leurs corps désarticulés vers elle, avant de s’approcher.

    Elle prit alors le premier objet qui lui tomba sous la main et fut soulagée de voir une dague, avant de la brandir devant elle, refrénant sa peur.

    Ce ne fut que quand les morceaux de ferraille se retrouvèrent à moins d’un mètre d’elle qu’elle se décida à agir.

    Elle passa sous des épées lancées vers elle, asséna des coups de dague dans le plastron de ses ennemis, esquiva des attaques de plus en plus meurtrières, telle la danseuse d’un spectacle macabre. Elle ne s’arrêta que quand un coup lui fut porté dans le dos, suivi de bien d’autres. Les armures s’acharnaient sur son pauvre corps meurtri.

    Lâchant son dernier soupir, elle sourit. Elle venait de briser ses chaînes, faisant tourner la roue de la destinée.

    oO0Oo

    Je ne suis pas très fière de ce texte... :/ Tant pis.

    « Tag + quelques infos pour la suite du blogLes contes de... quoi ? »

  • Commentaires

    1
    Samedi 29 Août 2015 à 15:17

    J'aime beaucoup ton style d'écriture, donc oui, pour moi, il est parfait !

    2
    Samedi 29 Août 2015 à 15:20

    Merchi !

    Mais je sais pas pourquoi, je commence à faire des textes de plus en plus... Tristes. Avec une ambiance moins colorée que ce que j'ai l'habitude de faire. Zut alors. Je vais finir par faire des histoires d'horreur, si je continue. :3

    3
    Samedi 29 Août 2015 à 15:26

    Bah. Ça, se serait assez sympatoche à voir !

    4
    Samedi 29 Août 2015 à 15:29

    Dans ce cas, va falloir que j'apprenne à faire peur... niark niark niark !

    5
    Mardi 1er Septembre 2015 à 11:36

    Moi je dis "Snif"

    6
    Mardi 1er Septembre 2015 à 18:53

    Hel ?

    Bwef. Je fais des trucs de plus en plus tristes. A la fin, je vais vraiment faire pleurer quelqu'un. u.u

    7
    Mardi 1er Septembre 2015 à 18:56

    Yes, ancienne Hel

    Ben je crois que c'est déjà fais ! Je l'ai lu a haute voix et mon chien (qui était à côté de moi) s'est mis à pleurer... A moins que ce ne sois mon imagination étant donné que ce chien est vraiment idiot...

    8
    Mardi 1er Septembre 2015 à 18:58

    Ton chien a une intelligence sur-développée mais il le cache. Ça explique tout !

    9
    Mardi 1er Septembre 2015 à 19:10

    Mmm... J'en doute fort... Tu te souviens de son comportement à mon anniv, il ne savait même pas distinguer les garçons des filles...

    10
    Mardi 1er Septembre 2015 à 19:12

    L'est p't'être gay ?

    11
    Mardi 1er Septembre 2015 à 19:14

    Ben je sais pas mais il le faisait autant sur les filles que les garçons...

    12
    Mardi 1er Septembre 2015 à 19:18

    Hum... Très ouvert d'esprit ?

    13
    Mardi 15 Septembre 2015 à 09:53

    Chien bi u.u

    Je (re)lis ce texte que je sais pas pourquoi j'avais pas commenté, hé ben tu veux que je te dise?
    1) il pleut
    2) j'ai pris une décision qui va me nécessiter de me faire apparaître d'énormes couilles durant l'aprèm
    3) je suis seule
    4) j'ai la partie merdique de mon été qui remonte comme un troll en mode "mouahaha tu arriveras à rien" (et effectivement pas moyen de me concentrer)
    5) j'ai déprimé hier soir un long moment (en faisant chier une amie à moi, la pauvre)
    6) j'avais déjà envie de chialer
    7) ton texte.

    *tsunami dans la chambre de cité U*

    14
    Mardi 15 Septembre 2015 à 19:01

    NAON ! DÉSOLÉÉÉE !

    Vraiment, j'ai jamais voulu créer d'inondations ! Je le jure ! '^'

    Au fait, pourquoi tu dois te transformer en mec cet aprèm' ?

    15
    Mardi 15 Septembre 2015 à 22:08

    Je sais bien u.u c'est juste moi qui suis dépressive...

    Euh... Go MP.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :