• Vide

     

    La nuit tombe vite, ces jours-ci. Je ne sais pas vraiment où je mets les pieds, les réverbères ne sont toujours pas allumés. Un vent violent soulève ma robe, fait voleter mes cheveux, emporte mon cœur.

     

    Je marche sans savoir où aller. Je crois que je fuis. Je fuis ma vie.

     

    Mes pas résonnent sur le bitume. Seul leur écho leur répond.

     

    Je suis seule. Terriblement seule.

     

    Mon âme est vide. Vide de pensées, de sentiments, d'humanité.

     

    Au loin, j'entends le feulement de chats et le gargouillement d'un cours d'eau. La rivière n'est pas très loin.

     

    J'arrive bientôt au bout de la rue, qui se divise en deux. Où aller ? Je n'ai aucune raison de choisir l'une des deux voies, personne pour m'y pousser. Puis-je rebrousser chemin ? Non. Je ne veux pas que ce que j'ai déjà fait ne serve à rien.

     

    Alors je prends à gauche, parce qu'à droite je réentend des grondements félins. Je veux être seule. Seule à avancer.

     

    Très vite, le doux murmure de l'eau s'intensifie, jusqu'à devenir presque assourdissant. Je longe la rivière.

     

    Je voudrais y aller. Je voudrais entendre les flots plus fort que n'importe qui, sentir le froid contre ma peau. Ressentir.

     

    Je continue ma route. Je n'en ai pas le courage. Un autre jour, peut-être ? Non. Reculer pour revenir est au-dessus de mes forces.

     

    Tout en haut, la Lune semble me suivre des yeux.

     

    Je l'envie, elle, reine de la nuit, à observer le monde depuis le ciel. Elle sait ce qu'elle a à faire, ce qu'elle fera et ce qu'elle fait. Pas moi.

     

    Le vide est un horrible poids.

     

    « Fille aux cheveux rosesFyctia »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 4 Mai 2016 à 19:18

    Wow, super beau texte #.#

    C'est vraiment puissant (Évazy qu'elle fait son numéro de critique.)

    Surtout la fin "Le vide est un horrible poids."

    J'aime.

    2
    Samedi 7 Mai 2016 à 19:48

    Ah lala, ca me fait penser à certaines années de collège... :')

    En tout cas c'est très bien dit, même si je suis pas sûr de bien interpréter les allusions. J'ai l'impression que ça vient direct du coeur !

    3
    Lundi 9 Mai 2016 à 22:27

    HI-BOUT, LE RETOUR!

    Et puis ce texte est super prenant! Sans parler qu'il donne une bonne impression des périodes de vides qu'on peut ressentir dans certaines circonstances '^'

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :